Du bon usage de la citadelle contre la piraterie

La (ré)apparition des citadelles dans certains navires marchands qui circulent dans l’Océan indien « ne garantit en rien une action militaire » répètent sur tous les tons actuellement les forces multinationales présentes dans la zone (Eunavfor comme Otan). Un message qui a été répété récemment lors de la capture, malencontreuse, du cargo allemand, MV Beluga nomination.

La « Citadelle », c’est le vieux principe du château fort du Moyen Age, réintroduit sur les navires modernes. Un lieu refuge, sécurisé, secret (en général au fond des coursives), doté de suffisamment de vivres pour tenir un bout de temps, qui permet à l’équipage d’échapper d’abord à de possibles échanges de tirs qui risqueraient de les blesser en cas d’attaque, et (éventuellement) d’attendre que les secours arrivent.

Les citadelles ont été utilisées avec succès récemment. Et, assurément, chacun y a vu la recette miracle contre les pirates. « Certains dans l’industrie maritime ont vu dans l’utilisation des citadelles qu’elle entraînerait une réponse militaire pour libérer les marins ». C’est une « erreur de perception » assure-t-on à Eunavfor comme à l’OTAN.

Révision des Best Practices

Les forces navales de lutte anti-piraterie (EUNAVFOR, OTAN, CMF) ont ainsi revu récemment les « Best Maritime Practices » pour préciser l’usage d’une citadelle.

Trois bonnes règles doivent être respectées :

  • · 100% de l’équipage doit être sécurité dans la Citadelle.
  • · l’équipage doit être en auto-confinement, indépendant, avec 2 voies de communication. Un seul canal VHF est insuffisant.
  • · Les pirates ne doivent pas avoir accès aux salles machines.

Une citadelle doit tenir au moins 3 jours en auto-suffisance:

  • Tous les équipements d’urgence dans la Citadelle doivent être complètement et régulièrement testés
  • Les systèmes de communications system doivent avoir des batteries pour au minimum 3 jours, en sa basant sur une ouverture en continu du canal de communication.
  • A liste complète des numéros d’urgence, incluant l’UKMTO doit être disposé à l’intérieur de la Citadelle.
  • Au moins 3 jours de provisions de nourriture et d’eau pour tout l’équipage doit être entreposé dans la Citadelle.
  • Des équipements médicaux, y compris le traitement de traumatismes physiques et l’hygiène doivent être disponibles.