L’Inde fournit des moyens aériens anti-pirates aux Seychelles

L’armée indienne a basé un avion Dornier de surveillance maritime aux Seychelles. Un accord a été signé entre les deux pays le 6 janvier. Ceci est le prélude à une opération plus importante entre les deux pays.

L’Inde a promis, l’année dernière, de doter les Seychelles d’une petite flotte de surveillance constitué d’un appareil Dornier, identique à celui déployé, et de deux hélicoptères Chetak. Ces appareils sont en construction chez l’industriel national Hindustan Aeronautics. Cout pour l’Inde : 20 millions de $. Ce déploiement préliminaire permet, donc, de faire la « soudure » avec ce don, en testant, grandeur nature, l’avion et en assurant la formation des équipages.

Cette coopération complète celle engagée avec les Emirats arabes unis en matière maritime et permettent de doter l’archipel de l’océan indien des moyens adaptés à la lutte anti-pirates sur une zone plus étendue. Lire également : Les Emirats dotent la flotte des Seychelles de 5 nouveaux navires

(crédit photo : HAL un dornier 228)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).