Un navire comorien pris par les pirates très au sud…

Un navire battant pavillon de l’archipel des Comores, le MV Aly Zoulfecar, a été piraté le 3 novembre au matin alors qu’il faisait route entre les Comores et Dar Es Salam (Tanzanie), vient de confirmer le QG anti-piraterie de l’UE (Eunavfor Atalanta). Le capitaine de ce navire de 43 mètres a confirmé la présence de pirates à bord. Le Mv Aly Zoulfecar, long de 43 mètres, a 29 personnes à bord – précise-t-on au niveau européen – : 9 membres d’équipage (1 Tanzanien, 4 Comoriens et 4 Malgaches) et 20 passagers (12 Tanzaniens et 8 Comoriens).

Le navire, qui appartient à la compagnie Oceaniss et effectue la navette entre les Comores et le continent (Tanzanie et Kenya), se situait lors de la capture à 05°15 Sud et 43°39 Est. C’est, selon moi, la prise la plus au sud jamais faite par les pirates. Ce qui confirme après l’extension de la piraterie à l’Est, qu’aucune zone de l’océan indien n’est désormais à l’abri dans un rayon de… 1300 milles marins à partir des côtes somaliennes !

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).