Les Etats-Unis se retirent, les Européens doivent prendre leur sécurité en main, dit Stubb

A deux pas du sommet de l’OTAN, il fallait oser. Alexander Stubb a donc choisi de lancer un avertissement aux Européens. « Je ne crois pas que la présence américaine (en Europe) est permanente » explique-t-il dans une interview au Financial Times.  Il faut donc se préparer à un retrait américain en Europe. « Nous avons besoin de nous développer. C’est la réalité » explique-t-il « Nous ne pouvons plus opérer dans le domaine de la sécurité comme 27 entités différentes. Si les Américains regardent ailleurs (Nb : vers d’autres pays, d’autres alliances). Nous devons commencer à avoir des solutions européennes ». Et d’ajouter : « Nous avons un président, un ministre des affaires étrangères, des garanties de sécurité, la personnalité juridique et un service diplomatique. Nous avons donc les instruments pour mettre en commun des décisions et travailler ensemble de façon plus étroite ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).