Le bouclier anti-missiles : 1 milliard d’euros

Les petites dissensions entre la France et l’Allemagne sur la définition du bouclier anti-missiles pourraient être vaincues « en dernière minute », selon l’agence de presse allemande DPA. Et celui-ci serait ainsi inscrit dans le nouveau concept stratégique de l’OTAN. Coût d’un tel dispositif selon Berlin : 1 milliards d’euros répartis à raison de 850 millions € pour le développement du dispositif anti-missile et 147 millions € pour le développement et le réseau. On sait que l’Allemagne soutient une conception défensive du bouclier, dans le cadre du désarmement nucléaire. Tandis que la France le voit comme un moyen supplémentaire mais qui ne supplante pas la dissuasion nucléaire. La mise en place d’un système de défense anti-missile commun serait ainsi inscrit dans le concept stratégique de l’OTAN. La Russie serait invitée à participer au bouclier. Mais figure également à l’ordre du jour de la coopération OTAN-Russie : la lutte anti-terroriste, les forces de protection civile et l’assistance « technique » pour l’Afghanistan, à savoir les droits de passage des matériels en Russie et la fourniture d’hélicoptères de fabrication russe à l’armée afghane.