Une relève franco belgo allemande en route pour Atalanta

Plusieurs navires cinglent actuellement vers l’Océan indien pour venir prendre le relais de l’opération européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta.

Coté français, deux nouveaux navires arrivent sur le théâtre d’opérations. L’Aviso Commandant Bouan (F-797)  est, en fait, déjà dans la zone, où il vient de terminer un exercice « tarpon » (récupération de parachutistes en mer) avec les commandos marines basés à Djibouti. Il sera surtout affecté dans le Golfe d’Aden.

La frégate Aconit (F-713), de la classe La Fayette, le rejoindra bientôt, affecté à l’Océan indien. Dotée d’un hélicoptère Panther, longue de 125 mètres, elle peut atteindre une vitesse de 25 noeuds, servie par un équipage de 150 marin(e)s.

Quant au Charles de Gaulle, notre magistral porte avions, quand sa panne électrique sera réparée (il a du rebrousser chemin pour « défaut d’origine électrique), il se dirigera à son tour vers les mers chaudes pour participer essentiellement à l’opération ISAF en Afghanistan, au large du Pakistan à divers exercices avec l’Arabie Saoudite, l’Inde et les Emirats Arabes unis. Mais il devrait aussi prêter son concours, durant le transit, à l’opération Atalanta. Avec le groupe aéronaval comprenant la frégate anti-sous-marine Tourville, basée à Brest, la frégate de défense aérienne Forbin (D-620), le pétrolier ravitailleur Meuse (A-607) et le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste, sans compter les Rafale F3, les Super Étendard et les Hawkeye, il y aura ainsi du beau monde dans le corridor international du Golfe d’Aden. Les pirates ont intérêt à être à la hauteur !

Crédit : Bundeswehr^^

Coté allemand, la frégate Hamburg (F-220) va quitter son port d’attache, Wilhelmshaven, le 19 octobre et sera sur place à la mi-novembre. Placée sous le commandement du capitaine de frégate Frank Schwarzhuber, Elle remplacera la frégate Köln. C’est la première frégate de la classe F124 (le programme le plus récent, et le plus cher, de la marine allemande) à participer à l’opération dans la corne de l’Afrique, précise la Bundeswehr. Au passage, elle participera à deux exercices « Rapid Arrow 2010 » et « JADOC » (Joint Air Defence Operations Center) en Méditerranée. Le Hamburg comprend un équipage de 250 personnes, deux hélicoptères « Sea Lynx » du 3e Marine Air Wing « Graf Zeppelin » et dispose d’une équipe des forces de protection marine (MSK) chargée d’assurer la protection des bateaux fragiles (VPD détachement de protection embarqué).

Enfin, coté belge, la Louise-Marie (F-931), partie le 4 octobre de Zeebrugge, sous le commandement du capitaine de frégate Carl Gillis, devrait à pied d’oeuvre le 20 octobre. Elle a effectué un passage en Crète où les marins ont pu s’entraîner au centre de formation de l’OTAN (NMIOTC)  à la base navale de Souda.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).