Le chef du Service diplomatique nommé officiellement

Le chef du Service diplomatique nommé officiellement

Share

Pierre Vimont et David O'Sullivan en réunion dans une des salles du conseil des ministres (© NGV)

(A Luxembourg) Cathy Ashton, la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères, n’a pas trainé ! Quelques jours à peine après l’adoption par le Parlement européen des derniers règlements nécessaires (1) à la mise en place du service européen d’action extérieure (alias le service diplomatique), et aussitôt ces règlements avalisés par les 27 ministres des Affaires européennes, réunis à Luxembourg, elle a annoncé, publiquement, les premiers noms du « top ». Aucune surprise de dernière minute. Ainsi qu’annoncé (2), c’est le Français Pierre Vimont qui prend la tête du service, au poste de « secrétaire général exécutif« . Et l’Irlandais O’Sullivan au poste de « Chief Operating Officer » (*).

NB : Les deux autres nominations de secrétaires généraux adjoints devraient suivre dans la semaine (sans doute mercredi). Il s’agit de l’Allemande Helga Schmidt et du Polonais Maciej Popowski (3).

«J’ai promis de nommer les plus brillants et avec Pierre Vimont et David O’Sullivan, j’ai fait exactement cela » a commenté Cathy Ashton. « Pierre est tenu en très haute estime par la communauté diplomatique et apportera une richesse de connaissances et d’expertise sur les questions de politique étrangère. David a servi avec la plus grande capacité dans la Commission européenne, tout comme une expérience diplomatique. Dans leurs rôles respectifs, ils contribueront à créer un service diplomatique européen dont la population européenne pourra être fière », a déclaré Catherine Ashton.

Ces mots ne sont pas volés. Avec ces deux diplomates de haut vol, et ceux/celles qui vont suivre (les deux secrétaires généraux adjoints puis les directeurs généraux), le service diplomatique a une tête, bien faite, bien équilibrée et qui dispose de nombreux appuis dans tous les rouages européens comme dans plusieurs Etats membres. Ce qui est essentiel…

(*) Je n’ai pas de traduction à proposer, en gros un secrétaire général au sens habituel du terme, c’est à dire un directeur « administratif » là ou le premier est essentiellement politique. Le Conseil utilise le terme de « Directeur général administratif ». Qui n’est pas une expression très heureuse. Je préférerai celle de « Secrétaire général administratif ». Et si on pouvait prendre une parabole, je pense que l’image la plus juste serait celle du DOS Disk Operating System, le logiciel qui permet à un ordinateur ou système informatique de fonctionner et de lire les programmes.

Lire également :