L’UE attend toujours une réponse des Iraniens. Cathy Ashton reprend la plume

La Haute représentante de l’UE avait proposé à l’Iran, trois jours de discussion à la mi-novembre sur le programme nucléaire. Proposition faite au nom du groupe E3+3 (Allemagne, France, Royaume-Uni – Chine, Etats-Unis, Russie. L’Iran a publiquement accepté cette offre. Mais chez Cathy Ashton, on reste sceptique et surtout inquiet de ne pas avoir reçu de réponse officielle.

À cette fin, elle a donc repris la plume et envoyé aujourd’hui une lettre proposant une rencontre. Dans cette lettre adressée à l’ambassadeur iranien à Bruxelles aujourd’hui, la Haute représentante propose un diner le 15 novembre au soir, suivi de « deux jours de substantielles discussions ». Si le sujet principal restera le « programme nucléaire iranien », elle n’exclut cependant « aucun autre sujet pertinent de discussion ». Nous « espérons une réponse positive » explique-t-on du coté européen.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).