Le BPC Mistral proche d’emporter la mise russe

(BRUXELLES2) C’est fait ! C’est du moins ce qu’affirment les agences de presse russe Interfax et française AFP. Le choix du navire français de type Mistral est « pratiquement acquis« , et l’appel d’offres international lancé en septembre sera une « formalité« , selon un responsable de l’état-major de la marine russe, citée par l’agence Interfax. Selon un procédé, plutôt classique en matière militaire, « l’appel d’offres va être formulé de telle manière que la victoire du navire français soit pratiquement acquise ». Les Russes achèteraient 2 navires et en produiraient 2 autres, avec transfert de certaines technologies, à la clé.

Apparemment aucun des industriels français, si prompts à dénoncer l’ouverture des marchés militaires à tous les vents (lire ici) n’a dénoncé cette OPA française sur la fourniture de navires de guerre à la Russie…

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Une pensée sur “Le BPC Mistral proche d’emporter la mise russe

  • 22 septembre 2010 à 19:29
    Permalink

    une sorte de KC-X à l’envers, en somme…

Commentaires fermés.