L’assistance peu visible de l’UE au Pakistan

L’assistance peu visible de l’UE au Pakistan

Chargement de l’Antonov 124 à Leipzig – Uwe Schoszig / aéroport de Leizpig / Armée allemande

(BRUXELLES2) On a  beaucoup critiqué l’UE pour son manque d’action sur le Pakistan face aux inondations cet été (1)(2). Reproche sans doute justifié sur certains points. Mais l’UE n’est pas restée les bras ballants durant ce temps. Cathy Ashton était hier à New York pour expliquer que l’UE et ses 27 Etats membres avaient fourni 60% de l’aide humanitaire (240 millions d’euros, soit 315 millions $). Mais ce qu’on sait moins c’est que les militaires de l’UE ont prêté un concours discret (trop discret!) dans le soutien aux opérations de secours.

Saisie formellement le 18 août, la cellule de planification des mouvements de l’Etat-Major (EUMPC) a ainsi  relayé l’appel à des moyens de transports dans les ministères de la défense et forces aériennes de l’UE. La Finlande et la république Tchèque se sont finalement portées volontaires. Trois vols estampillés « UE » ont ainsi été affrétés entre la fin août, début septembre.

  • Le premier, un Antonov 124, proposé par les Tchèques, sous contrat SALIS (OTAN), a embarqué du matériel italien à Brindisi, puis du matériel autrichien et allemand à Leipzig/Halle et est arrivé avec 100 tonnes à Islamabad le 3 septembre. Ce qui a permis un partage des coûs Le matériel restant à Leipzig a été transporté par l’armée allemande sur la base de l’OTAN à Geilenkirchen pour être ensuite acheminé sur un vol OTAN vers le Pakistan.
  • Le second, un Antonov 124, également contracté par la république Tchèque, parti d’East Midlands Airport (Royaume-Uni) a atterri à Karachi le 5 septembre, avec 75 tonnes de matériel fournis par les Britanniques.
  • Le troisième, un C-17 Globemaster contracté par la Finlande a embarqué 40 tonnes d’aide sur la base militaire danoise de Karup, livrés à Karachi le 6 septembre.

L’EUMPC – comme EU Movement planning cell – est une petite structure de 3 officiers (niveau Lieutenant-Colonel) et un officier de permanence au sein de la direction « Logistique » de l’Etat-Major. Formalisée à la suite du Tsunami asiatique en 2004, elle se concentre sur la mise à disposition de soutien en transport militaire à l’effort de réponse aux crises de la MIC (cellule de crise protection civile de la Commission européenne). Elle a notamment servi lors des inondations en Algérie en 2006, où un certain nombre de rotations d’Hercules C130 ont été mises en place. Elle pourrait, selon moi, trouver un nouvel essort en faisant le lien entre la MIC et EATC – le centre de commandement des moyens aériens mis en place par 4 Etats membres à Eindhoven (3).

Illiouchine 76 sur la Base de Karup (crédit : forces armées danoises)

Précisons que d’autres aides ont été acheminées par les forces des Etats membres à titre bilatéral, citons notamment (liste non exhaustive) :

  • Un C17 britannique de la RAF, basé à Brize Norton (Oxfordshire), a ainsi embarqué 500 tentes, de la nourriture et des équipements médicaux de première nécessité dans l’entrepôt du DFID (le département britannique de coopération) à Dubaï, le 26 août, pour l’amener à Islamabad, où ils ont ensuite été acheminés dans la vallée du Peshawar.
  • Un Illiouchine 76 affrêté par le Danemark pour transporter un hôpital de campagne le 3 septembre (en même temps que le C-17 affrêté par les Finlandais).
  • Un premier avion affrété par le ministère des Affaires étrangères français a décollé de Vatry le 20 août avec 70 tonnes de matériel humanitaire (d’ONG notamment). Il sera suivi de trois rotations de C-135 de l’armée française, qui ont transporté 27 tonnes de matériel humanitaire vers Islamabad, les 8 septembre (départ de Istres), 9 septembre (départ de Vatry) et le 11 septembre).

A noter que l’US Air Force a dépêché, dès le 1er août, un C-17 au Pakistan (du 385th Air Expeditionary Group stationné à Bagram Irak) suivi de plusieurs autres vols, notamment 25 hélicoptères Chinook à pied d’oeuvre à la mi-août ainsi que deux autres vols de C-17 le 23 août, venant de la base McChord-Lewis, Washington. Tandis que le ministère russe des Situations d’urgence avait envoyé dès le 17 août un avion avec 35 tonnes de matériel… (sans commentaire !)

Lire :
(1) Quand Nicolas remonte les bretelles à José-Manuel
(2) José-Manuel prend, à son tour, la plume et présente son « plan pour le Pakistan »
(2) Le commandement aérien EATC inauguré à Eindhoven

(Nicolas Gros-Verheyde)