Université d’été de la Défense, une « vraiment » bonne idée à renouveler

(BRUXELLES2) Une idée simple mais efficace. Quelques étudiants, sélectionnés, passent une semaine dans une Académie militaire, pour être initiés aux opérations de maintien ou de rétablissement de la paix de l’armée belge.

30 étudiants issus des principales universités belges (UCL, KUL, ULG, VUB, ULB) viennent de recevoir, ce samedi leur certificat de participation, à la première université d’été de la Défense organisée par la Défense belge (1). Y ont participé 25 Belges, 3 Français, 1 Suisse et 1 Polonaise ; tous en fin de cursus universitaire, essentiellement en sciences politiques ou droit, mais aussi en histoire, langue, communications, lettres, philosophie ou management.

Les 12 filles et 18 garçons participants ont ainsi pu découvrir plusieurs des opérations dans lesquels sont impliquées les forces belges (KFOR Kosovo, UNIFIL Liban, ISAF, Atalanta) directement avec des officiers de retour du terrain ainsi que les enjeux sécuritaires dans quelques régions clés (Grands Lacs, Corne de l’Afrique) sans compter l’introduction à certains concepts comme la « Comprehensive Approach », la notion de ‘Risques & Menaces’ ainsi que la PSDC

L’idée d’université d’été est vraiment excellente et serait à renouveller. Comme me l’a confié une participante, enthousiaste : « C’était très intéressant. Nous avons pu découvert les vues et les enjeux des militaires. Ce qui n’est pas le cas à l’unif. » Pourquoi pas donc une université d’été dans le cadre du Collège européen de la Défense, une sorte de collège junior, Avec un volet tant national (du pays assurant la présidence tournante) qu’un volet européen ?…

(1) A ne pas confondre avec les universités d’été de la défense, française, organisées par les commissions de défense de l’Assemblée nationale et du Sénat qui se déroulaient lundi et mardi à Marseille. Lire :

(Nicolas Gros-Verheyde)