Une attaque suicide à l’aéroport de Mogadiscio échoue, de peu

(BRUXELLES2) L’aéroport de Mogadiscio a échappé de peu à un attentat suicide, jeudi, à la veille de l’Aid. Un commando suicide de El Shabab (qui se revendique de la mouvance d’Al Qaida) a, en effet, tenté de forcer l’entrée de l’aéroport de la capitale somalienne, mercredi après-midi. Cette attaque a été déjouée relate le commandement de l’AMISOM – les forces de paix de l’Union africaine – déployées en Somalie. Deux véhicules se sont présentées à une des entrées. Un premier a explosé, à environ 500 mètres du terminal. Au moins 2 sentinelles de l’AMISOM ont été tuées, et une troisième blessée. Le second véhicule a alors tenté de forcer l’entrée mais n’a pas explosé. Il a été stoppé. Les passagers ont quitté leurs véhicules et couru à pied vers le terminal, sous le tir des soldats de l’AMISOM. A 200 mètres du terminal, ils ont fait sauté leurs vestes bourrées d’explosif. Au moins un employé (d’une compagnie aérienne africaine) a été tué. D’autres victimes civiles pourraient être déplorées ; le correspondant de l’AFP sur place a ainsi vu deux corps sans vie de civils. Les 5 assaillants sont tous décédés. Cette attaque s’est produit à un moment-clé, où le président somalien du gouvernement de transition terminait une rencontre avec des plénipotentiaires internationaux, dont les envoyés spéciaux de l’ONU et de l’Union africaine pour la Somalie.

(Nicolas Gros-Verheyde)