Aide d’urgence: l’UE bientôt à sec

(Bruxelles2) Les différentes crises dans le monde ont épuisé la « réserve opérationnelle d’urgence » que l’UE dispose pour l’aide humanitaire. Dotée de 120 millions d’euros (15% du budget de l’aide humanitaire qui se monte à environ 800 millions d’euros), cette « réserve » a normalement été constituée pour ne pas dépenser tout en début d’année. Mais les crises récentes au Niger, en Somalie, au Pakistan dernièrement l’ont épuisé. Et il ne reste, selon mes informations, qu’à peine quelques millions d’euros. Maintenant il va falloir regarnir cette réserve. Et vite. L’argent sera puisé dans des lignes non utilisées du budget européen. Mais pour cela, il faut un accord du Parlement européen et des Etats membres. Espérons que ceux qui ont crié haro sur l’Union européenne sauront utiliser cet « enthousiasme » pour joindre le geste à la parole.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).