La présidence belge sans gouvernement mais avec des chanteurs

(B2) La Belgique qui vient de prendre la présidence tournante de l’UE n’a peut-être qu’un gouvernement « strapontin ». Mais elle pourrait peut-être en remonter à certains gouvernements, un peu trop assis dans leur fauteuil confortable. Et, en attendant, elle a toujours des chanteurs et une poésie européenne qui font une entrée en matière à cette présidence louable.

« Ne me quitte pas » par Brian Molko, le chanteur de Placebo, ca vaut aussi son pesant d’émotion

Et n’oublions pas que la dernière présidence belge, en 2001, a été tout… sauf calme en événements, avec notamment les attentats du Wall Trade center.
(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).