Quelques jours bien chargés pour Cathy Ashton du Caucase à l’Afghanistan

Quelques jours bien chargés pour Cathy Ashton du Caucase à l’Afghanistan

(BRUXELLES2) La diplomate en chef de l’UE a rencontré en Géorgie le président Saakachvili. C’était dans la cité balnéaire de Batumi (c’est plus agréable en cette saison que Tbilissi). Objectif des entrevues : lancer les négociations d’un accord association avec la Géorgie. Négociations qui peuvent prendre entre un à quatre ans. Des négociations identiques sont lancées par l’UE également avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan, dans du partenariat oriental et d’une stratégie pour l’Asie centrale un peu plus affirmée.

Quelques heures le président géorgien s’était entretenu avec Bernard Kouchner, l’occasion pour le ministre des Affaires étrangères français de lever le petit doigt contre les Russes pour leur non-respect des accords de cessez-le-feu de 2008.

Les voyages de l’Européenne et du Français se séparent à Tbilissi. Cathy Ashton file à Almaty, capitale du Kazakhstan pour un sommet de l’OSCE tandis que Bernard Kouchner poursuit son déplacement, en compagnie de son homologue allemand, Guido Westerwelle, vers le Kirghizstan. Il poussera jusqu’à Och, ville objet d’un « pogrom » mi-juin, semble-t-il bien organisé (1), où le couple franco-allemand rencontrera des ONG et des survivants du massacre.

Entre temps, la diplomate en chef de l’UE fera un crochet par le Proche-Orient, et notamment Gaza (du 17 au 19 juillet), avant de rejoindre ses compagnons de route pour la Conférence internationale sur l’Afghanistan, le 20 juillet.

(Nicolas Gros-Verheyde)

(crédit photo : Rustavi Tv)

(1) Les dommages au Kirghizstan: bien délimités. Les cartes satellites