Le Parlement européen veut la fin de l’UEO

(B2) La hache de guerre est déterrée. Dans le rapport voté mercredi sur la PeSDC, le Parlement européen appelle « les pays de l’Union européenne membres de l’Union de l’Europe occidentale (UEO) à mettre fin au traité de Bruxelles modifié de 1954 », après l’introduction d’une clause d’assistance mutuelle dans le Traité de Lisbonne.

« Le Parlement européen est la seule institution supranationale pouvant légitimement prétendre au suivi démocratique de la politique de sécurité et de défense de l’Union » ajoutent-ils. « L’Assemblée de l’UEO – qui doit son existence à un traité, le traité de Bruxelles modifié, qui n’a pas été signé par l’ensemble des Ètats membres de l’Union européenne – n’est pas habilitée légalement à exercer un suivi parlementaire sur la PSDC ».

Le Parlement préférerait développer, directement, avec les Parlements nationaux, les « possibilités offertes par le traité de Lisbonne, à faire pleinement usage de son protocole n° 1 du traité »

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.

Inscrivez-vous à notre newsletter