Gaza, premier succès pour Cathy Ashton ?

(BRUXELLES2) Le fait que Cathy Ashton, la Haute représentante de l’UE, soit autorisée par Israël, à visiter Gaza est un premier succès à mettre au compte de la Britannique qui n’a pas eu la main heureuse ces premiers mois. Le fait qu’elle effectue cette visite en compagnie du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, est aussi intéressant. Main dans la main avec le représentant de l’ONU, la photo pourrait être belle …

Ashton avait indiqué, lors du conseil informel des Ministres des Affaires étrangères, le week-end dernier à Cordoue (Espagne), son désir lors de sa visite au Proche-Orient (à la mi-mars) de visiter la bande de Gaza, qui est depuis plus d’un an soumise à un semi-blocus des autorités israéliennes, dénoncé par plusieurs responsables politiques (le ministre irlandais, de retour de Gaza, parlait récemment d’un siège « médiéval »). La réponse d’Israël n’a pas tardé : c’est « Oui ». « Nous fournissons beaucoup d’aide pour Gaza. Et je suis très intéressée de voir quels sont les bénéfices de cette aide » a indiqué la diplomate en chef de l’UE à Cordoue, pour détailler le programme de son voyage. Rencontrera-t-elle sur place des responsables du Hamas ? Ce n’est pas précisé. A cette question, son porte-parole, interrogé lors d’un point de presse, n’a pas voulu répondre.

Qu’à cela ne tienne, à défaut de responsables politiques du Hamas, en tant que telle, elle pourrait rencontrer le directeur du principal hopital ou les élus du Conseil national palestinien (l’assemblée palestienne dont le Hamas avait remporté les élections en 2006). Et si c’est Ban Ki Moon qui mène la danse, cela ne pourra pas être critiqué.

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Inscrivez-vous à notre newsletter