Le premier organigramme du Service d’action extérieur, le voici !

(BRUXELLES2 exclusif) Pour constituer le service européen d’action extérieure, il ne reste pas beaucoup le temps. Un premier organigramme a, donc été mis au point chez Cathy Ashton, la Haute représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’UE. Chaque case est encore vide. Il s’agit d’abord de mettre tout le monde d’accord sur un organigramme. Ensuite il faudra mettre des noms en face des fonctions. Ce sera autrement plus difficile…

Dans cet organigramme que j’ai pu consulté (voir ci-dessous la reconstitution), on peut noter plusieurs aspects, plus ou moins conformes à la note générale que Cathy Ashton avait préparé début mars.

1. Un secrétaire général et deux secrétaires généraux adjoints. Si les fonctions ne sont pas encore tout à identifiés, l’un aura plus une tâche institutionnelle (la gestion de la « boutique »), l’autre une tâche extérieure, plus « politique », notamment avec la coordination du COPS.

2. L’organisation sera pluridimensionnelle : d’un coté des DG géographique (il y en 4 sur le dessin, il pourrait y en voir 3 ou 5 à termes, pourquoi pas) et la DG thématique et la DG « Corporate (traduction : « les services généraux »). De l’autre, on trouve des services atypiques, directement rattachés au secrétaire général : service juridique, relations institutionnelles, communication et public diplomacy, enfin les structures civilo-militaires.

3. Les services civilo-militaires de gestion de crises semblent avoir une autonomie de fonctionnement, avec un lien direct, préservé par la « chaine opérationnelle de commandement », avec la Haute représentante.

 NB : « En tout de 1000 à 2000 personnes devraient travailler au quartier général et dans les délégations » (non compris les personnels locaux et personnels d’administration, ce qui permet d’approcher le chiffre de 8000 souvent cité).

(NVG)