Consensus des 27 sur un débat sur la sécurité européenne à l’OSCE

(B2) Les ambassadeurs du COPS ont eu, mardi 2 mars, une discussion autour du processus de Corfou. Un processus lancé par la présidence grecque de l’OSCE en juin 2009 avec pour objectif de promouvoir un dialogue sur la sécurité européenne. Il s’agit notamment de répondre aux propositions russes d’un nouveau Traité sur la sécurité européenne (1). Les Européens, après avoir tatonné pendant plusieurs mois (2), ont trouvé un certain « consensus », selon un diplomate européen. Ils estiment que la proposition russe et le processus de Corfou ont un mérite : redonner vie à un débat sur la sécurité européenne et à l’OSCE, qui était un peu endormie, telle la « Belle au bois dormant« . Tous unanimes, ils estiment, en effet, que s’il doit y avoir un débat sur la sécurité européenne, celui-ci doit avoir lieu dans l’enceinte de l’OSCE qui est l’organisation idoine (3). La présidence kazakhe de l’organisation, qui mène les débats désormais, doit remettre un rapport qui doit comprendre une liste de propositions et s’étendre à la prévention des conflits, à la situation post-conflit, à l’énergie… Une réunion ministérielle est prévue en juin, ou plutôt en juillet pour en discuter.

(NVG)
(2) Lire : Sarkozy répond oui à la proposition de Medvedev d’un pacte (novembre 2008)
Joschka Fischer propose une nouvelle Otan élargie…à la Russie 
(janvier 2009),
Le couple Merkel-Sarkozy se réapproprie la sécurité européenne (février 2009)
(3) Une position qui semble acceptée désormais par les Russes, si j’en crois les déclarations de Medvedev à Paris en début de semaine

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).