Les représentants spéciaux de l’UE confirmés, provisoirement

Les représentants spéciaux de l’UE confirmés, provisoirement


RepresentantsSpeciaux-UE09.jpg(BRUXELLES2) Les représentants spéciaux dont le mandat se terminait (pour la plupart) le 28 février 2010 vont voir ce mandat prolongé. Au moins provisoirement jusqu’à la date de création du service d’action extérieur ou, au plus tard, jusqu’au 31 août 2010. La décision a été discutée au COPS – le comité politique et de sécurité de l’UE – lors d’une de ses dernières réunions, le 29 janvier. Et elle devrait être avalisée lors d’une prochaine réunion du Conseil des ministres.

Seule exception : le représentant spécial pour l’Afghanistan. Son titulaire actuel, l’Italien Francesco Sequi pourrait être remplacé. Un appel à candidatures a été lancé. Et lors de la réunion de Londres sur l’Afghanistan, la question de son remplacement a été évoquée. On parle du Lituanien Vygaudas Ušackas (selon nos confrères d’European Voice). Le remplaçant pourrait en tout coiffer les deux responsabilités : Représentant spécial et responsable de la délégation de la Commission européenne.

On peut remarquer qu’aucun représentant spécial sur Haïti n’est pour l’instant envisagé, alors que les Etats-Unis avaient tout de suite nommé leur représentant spécial en la personne de Bill Clinton qui est, depuis, devenu le Représentant spécial de l’ONU. Il faut noter également que personne n’est pour l’instant nommé sur les questions de piraterie ou la Somalie. L’ancien représentant personnel de Solana pour la Somalie, le général Français Pierre-Michel Joana n’a pas été reconduit. De façon générale, d’ailleurs, aucun des représentants personnels de Solana n’ont été reconduits.


Balkans

2131_er_dr__valentin_inzko.jpgBosnie-Herzégovine : Valentin Inzko (Autriche). 50 ans. Un spécialiste des Balkans.
Parcours:
Ambassadeur en Slovénie (2005-2009) et en Bosnie-Herzégovine (1996-1999), Chef du département Europe de l’Est et Sud-Est au ministère autrichien des Affaires étrangères (2000-2004), Conseiller culturel à l’ambassade de Prague (1993-1996), Chef de la mission de l’OSCE au Sandjak de Novi-Pazar (1992), Directeur fondateur de l’Institut culturel autrichien à Prague – Rép. Tchèque (1991-1995), Directeur de la section Presse – Information du ministère des Affaires étrangères (1989-1990), conseiller à la Mission autrichienne aux Nations-Unies New-York (1986-1989), Attaché de presse et attaché culturel à l’ambassade autrichienne à Belgrade – Yougoslavie (1982-1986). Entre au ministère autrichien des Affaires étrangères au département « Europe centrale, du Sud-Est et asie centrale » (1981-1982). Chef de la représentation du PNUD  à Colombo – Sri-Lanka (1978-1980) et à l’Office des Nations-Unies à Oulan-Bator Mongolie (1974-1978). Lire aussi : Inzko, le représentant spécial de l’UE en Bosnie, un connaisseur…

Fouere-RepSpe-UE09.jpgFyrom (Macédoine) : Erwan
Fouéré
(Irlande) (*). 63 ans. Un « communautaire » qui a fait toute sa carrière à la Commission.
Parcours : Chef de délégation CE en Slovénie (2002-2005), Chef de la section OSCE à la DG Relex (1998-2002), Chef de la dégation en Afrique du Sud (1994- 1998), à Mexico et Cuba (1989-1993), adjoint à la délégation à Caracas – Venezuela (1984-1989) … Administrateur à la DG Environnement de la Commission européenne en charge de la négociation des conventions internationales (1979 – 1983),
Administrateur à la DG Relex de la Commission européenne chargé des pays de l’Est et CSCE (1975-1979).


FEITH_Pieter_Cornelis.jpgKosovo : Pieter Feith (Pays-Bas). 65 ans. Un expert de la gestion de crise UE.
Parcours : Directeur des opérations civiles PESD au Conseil – CPCC (2007), Chef de la délégation d’observateurs à Aceh AMM (2005-2006), Chef de l’équipe d’experts de l’UE en Iraq (2005), Représentant personnel de Javier Solana au Darfour (2004), Directeur général adjoint aux affaires politico-militaires au Conseil de l’UE (2001-…). A l’OTAN (1995-2001) : Représentant personnel du secrétaire général Robertson en Yougoslavie, Directeur de la direction des opérations et de gestion de crises, Chef de la Task Force de l’Otan dans les Balkans, Conseiller politique, Polad, du commandant de l’IFOR en Bosnie-Herzégovine. Entré au service diplomatique néerlandais auparavant en 1970 où il a servi jusqu’en 1995.

Caucase – Asie centrale


morel-RepSpe-UE09.jpgCrise en Géorgie / Asie centrale : Pierre Morel (France). 65 ans. Un diplomate
chevronné spécialiste des républiques ex-Urss. Parcours : nommé représentant spécial pour l’Asie centrale en 2006 et pour la crise en Géorgie en septembre 2008. Conseiller au centre de planification politique du ministère des Affaires étrangères (2006), Ambassadeur de France au Saint Siège (2002-2005), en Chine (1996-2002), en Russie avec en charge Moldavie, Mongolie,
Tadjikistan et Turkmenistan (1992-1996), au Kirghizstan (1993-1996), en Géorgie (1992-1993), conseiller diplomatique du président français (Mitterand) faisant partie de la délégation à la négociation du Traité de Maastricht (1991).


Mizsei-RepSpe--UE10.jpgMoldavie : Kálmán Mizsei (Hongrie). 54 ans. Parcours : Professeur visiteur à l’Université d’Europe centrale (2007), Assistant du secrétaire général de l’ONU, et directeur du bureau régional pour l’Europe et la CEI au PNUD (2001-2006), Directeur des investissements et infrastructures en Europe centrale et de l’EST à AIG Global Investment Corp (1997-2001), Président de Hungarian Export Import Bank Ltd et Hungarian Export
Credit Insurance
(1995-1997), Vice-président des programmes économiques à l’Institut pour les études est-Européennes de New-York (1992-1995), directeur adjoint de l’institut pour l’Economie mondiale à l’Académie des sciences hongroises (1990-1991).


web_semneby.jpgSud Caucase : Peter Semneby
(Suède). 50 ans. Parcours : chef de la mission de l’OSCE en Croatie (2002-2005) et en Lettonie (2000-2002), responsable de la PESD au ministère suédois des Affaires étrangères (1997-2000). Postes dans des ambassades suédoises en Allemagne, Ukraine, URSS.

Afrique

VandeGeer-RepSpe-UE09.jpgGrands Lacs : Roeland van de Geer (Pays-Bas). 57 ans. Un professeur et diplomate spécialiste de l’Afrique.
Parcours : Ambassadeur des Pays-Bas en Afghanistan (
2006 – 2007), professeur itinérant (2005 – 2006), directeur Afrique au Ministère des Affaires étrangères néerlandais (2002 – 2005) et auparavant directeur de l’hémisphère ouest (1998 – 2002), Ambassadeur au Mozambique (1994 – 1998), chef du département « développement » Afrique du sud au ministère des Affaires étrangères (1991 – 1994) et auparavant de l’Afrique du nord (1990 – 1991), directeur adjoint au Centre for Development Co-operation Services de l’université libre d’Amsterdam (1986 – 1989). Entre en 1982 au ministère des Affaires étrangères. Auparavant, professeur détaché de l’université libre d’Amsterdam à l’université du Lesotho et au gouvernement du Lesotho.


TorbenBrylle-RepSpe-UE09.jpg
Soudan
: Torben Brylle (Danemark). 61 ans. Un diplomate de carrière.
Parcours : Ambassadeur du Danemark en Egypte (2007), en Afrique du Sud pour tous les pays alentours (2001-2007), Secrétaire adjoint aux affaires multilatérales au ministère des Affaires étrangères à Copenhague (1997-2001), chef du département Moyen-Orient, Afrique du Nord, Amérique latine (1994- 1997), directeur du cabinet du ministre des Affaires étrangères et Coopération au Développement (1994-1997), Chef du département Afrique du Sud (1991-1994), … premier conseiller à l’ambassade danoise à Paris (1983-1986). Entre en 1978 au ministère danois des Affaires étrangères.


Vervaeke_Koen-RepSpe-UE09.jpg
Union Africaine
: Koen Vervaeke (Belgique) (*). 50 ans (22 avril 1959).
Parcours : chef de l’Unité Afrique à la « Policy unit » au Conseil de l’Union europénne (2003-2006), Envoyé spécial de la Belgique dans la région des grands lacs (2002-2003), Chef du service de presse et porte-parole du Premier ministre (Verhofstadt) (1999-2002), conseiller politque à la représentation politique de Belgique aux Nations-Unies à Genève (1995-1999) et à l’ambassade belge à Bujumbura – Burundi (1992-1995), Premier secrétaire à l’ambassade belge à Tunis – Tunisie (1989-1992). Entré au Ministère des Affaires étrangères belge en octobre 1987. Auparavant chef des relations publiques et culturelles de la banque ASLK-CGER (
Caisse générale d’épargne et de retraite).


Asie – Moyen Orient


Sequi-RepSpe-UE09.jpgAfghanistan : Ettore Francesco Sequi (Italie) (**). 53 ans. Entré en 1985 au ministère des Affaires étrangères italien.Ambassadeur d’Italie à Kaboul (2004-2008), chef adjoint de l’ambassade d’Italie à Tirana (2000-2004), Conseiller au cabinet du ministre des Affaires étrangères (1998-2000), conseiller à la représentation permanente auprès de l’ONU à New-York (1994-1998), Consul d’Italie à Teheran (1989-1994), cabinet du directeur général des Affaires économiques du ministère des affaires étrangères (1988-1989).


Otte-RepSpe-UE09.jpgProcessus de paix au Moyen-Orient : Marc Otte (Belgique). 62 ans. Un diplomate spécialiste aussi de la PESD. Parcours : conseiller de Solana sur la PESD (1999-2003) et chef de la task-force sur la PESD au Conseil. Directeur pour la politique de sécurité et du désarmement au ministère des Affaires étrangères belge (1997-1999), ambassadeur de Belgique en Israël (1992-1996), Consul général de Belgique à Los Angeles (1988-1992). Conseiller, chef du service économique, à l’ambassade de Belgique au Zaïre (1984-1988), Premier secrétaire, chargé de l’Economie et du Commerce à l’ambassade de Belgique à Washington (1980-1984), Chef de la division coordination interminstérielle au département des Affaires européennes du ministère des Affaires étrangères (1978-1980), attaché économique à l’ambassade belge de Washington (1976-1977). Entré au ministère des affaires étrangères en 1976, auparavant il avait exercé dans une entreprise privée comme directeur technique de Kloeckner Bamaco SA et a été enseignant à l’école de formation des maîtres de Bokakata de RD Congo (1970-1972).


(*) « Double chapeau », dirige également la délégation de la Commission européenne.

(**) jusqu’au 28 février.

(crédit photo : Conseil de l’Union européenne. En haut : Photo de groupe avec Javier Solana. Je n’en ai pas d’autre !)