Séisme à Haïti. Un navire hopital espagnol est parti pour Petit-Goave…

(BRUXELLES2) Un navire espagnol (le Castilla) est parti de sa base de Rota (près de Cadix) à destination de Petit-Goâve sur la côte haïtienne, à 70 kms de Port-au-Prince. Un navire britannique auxiliaire de la Royal Navy va aussi partir ces jours-ci vers Haïti. Ils complètent ainsi l’effort  européen. Trois navires sont déjà à pied d’oeuvre à Haïti: le Néerlandais Hs MS Pelikaan, les Français Batral Francis Garnier et TDC  Sirocco, déjà à pied d’oeuvre.

Le Castilla est un navire d’assaut ampibie espagnol.
A bord : 423 soldats – 192 marins, 37 de l’unité d’hélicoptères, 165 soldats de l’infanterie de marines, 22 marins chargés des péniches de débarquements et 7 plongeurs de reconnaissance – ainsi  27 médecins et infirmiers. Sur place, il aura trois missions essentielles :
1) soigner les habitants de cette ville
de 120.000 habitants. « Au moins 500 blessés n’ont actuellement pas de soins » selon la ministre espagnole, Carme Chacon qui assistait au départ du navire.
2) Assurer un approvisionnement en eau potable.
3) Déblayer les principales voies d’accès et les immeubles en péril. Cette mission s’inscrit dans l’effort européen demandé par l’ONU pour
lequel une équipe de coordination va être mis en place.


Le Castilla est spécialement équipé.
Il dispose notamment de :

– un hopital de campagne, qualifié Rôle 2, avec 8 unités de soins intensifs, une salle de radiologie, deux salles d’opération, un cabinet dentaire et 70 lits.

NavireCastillaSalleOp-Mde100122.jpg

– 4 hélicoptères : un Sikorsky SH-3D et trois hélicoptères Agusta Bell AB-212, avec pilotes et personnel de maintenance, pour permettre l’évacuation des blessés, la reconnaissance aérienne, des vols de sécurité et de surveillance.

– une unité du génie – équipée de pelleteuses, bulldozers, camions à benne, … – qui offre une capacité pour enlever les débris et rouvrir les routes.

– une unité de production d’eau potable, grâce à deux usines d’eau portable de traitement d’une capacité de 500 litres par heure (24 tonnes par jour), un réservoir de 10.000 litres d’eau plate-forme flexible et trois dépôts 5000 litres chacune.

– une unité de péniches de débarquements permettant d’amener au plus près de la côte les matériels.

NavireCastillaUnitéDébarq@Mde100122

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Commentaires fermés.