Un navire grec capturé non loin du canal du Mozambique. 2 navires échappent à une attaque (maj)

(BRUXELLES2) Un navire grec MV Delvina (battant pavillon des Iles Marshall) vient d’être capturé, jeudi, dans le bassin somalien, annonce le QG d’Atalanta. Ce vraquier de 53.629 tonnes a un équipage de 21 personnes (7 Ukrainiens et 14 Philippins).  Le navire allait vers Zanzibar et a été attrapé à 300 miles au sud-est de Mombasa (09 sud et 45 Est), donc pas très loin très loin du canal de Mozambique. Une zone moins couverte par les navires de la flotte internationale anti-pirates. Ceux-ci avaient eux fort à faire, déjouant deux attaques, qui sont intervenues plus au nord.

Intervention du Bremen (EUNAVFOR). Quelques heures auparavant, un cargo battant pavillon libérien, le MV BBC Thames, avait signalé être attaqué. La frégate allemande d’EUNAVFOR Atalanta avait été alertée et son hélicoptère survolait la zone. Les attaquants tentèrent alors de fuir, selon ce qu’en rapporte le QG d’Atalanta, Mais l’hélicoptère repéra vite un skiff dans la zone. Sur un signe des militaires, le skiff stoppa. Un navire de visite du Bremen trouva alors à bord armes, munitions et grenades RPG qui furent saisies. Mais les
pirates ont été laissés en liberté.



Intervention du Gediz
(OTAN).
Aux petites heures de la matinée, un autre navire grec, le « Theoforos », un vraquier battant pavillon panaméen, avait essuyé une attaque, avec coups de feu de pirates et tirs de RPG, dans une autre zone, le Golfe d’Aden, à 70 miles des côtes, dans le couloir de sécurité international. Il a pu s’échapper, notamment grâce à l’intervention rapide de l’hélicoptère de la frégate turque Gediz (F-495, membre du SNMG2 de l’OTAN)  est intervenu, tirant des coups de semonce. 5 pirates ont été capturés selon l’Etat-Major turc. Et plusieurs armes saisies :
1 lance-roquettes RPG-7-roquettes, 3 AK-47 armes Kalashnikov, 1 fusil ainsi que des munitions et 3 bidons d’essence. (photo : armée turque)

NB : Cette dernière intervention, et sa médiatisation coté turc, n’est pas anodine au plan politique, dans le contexte de tension larvée qui a sévi ces dernières semaines entre la Grèce et la Turquie et
l’arrivée d’un nouveau gouvernement du PASOK. Les prochains jours seront
à observer avec attention notamment avec les
tentatives pour renouer un dialogue plus approfondi entre Athènes et Ankara.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).