Un cargo grec capturé au nord-est des Seychelles (maj)



(BRUXELLES2) Bis repetita… un cargo chimiquier grec, le MV Filitsa, a été capturé à 400 miles nautiques au nord-est des Seychelles, et à 1000 miles des côtes somaliennes, aux petites heures de la matinée (5 heures locales) dansl
a même zone plusieurs attaques ont eu lieu ces derniers jours, sans succès : quasiment sur la ligne de l’équateur (à 62° Est). On pourrait dire que la persévérance paie ! Et comme je l’indiquais dans un précédent post, elle va obliger certainement à revoir, très rapidement, la tactique et le déploiement des forces d’Atalanta comme des autres forces internationales anti-piraterie.

Le navire grec de 23.700 tonnes, battant pavillon des Iles Marshall, qui avait pour desti
nation Durban (Afrique du Sud) a été dérouté de sa route et a pris celle du nord, indique le QG d’Atalanta. Il comprend un équipage de 22 personnes, 3 Grecs et 19 Philippins. Aucun blessé à bord n’est à déplorer. En revanche, les pirates auraient eu 3 blessés lors de la confrontation, selon les dires d’un chef pirate recueilli par Reuters.

Par ailleurs les pirates auraient saisi ces derniers jours deux autres navires : un bateau de pêche yéménite dénommé Al Hilal ou Al Halil, capturé mardi, au large de Ras Hafun, au nord-est des côtes somaliennes. Et, quelques jours plus tôt, un cargo, battant pavillon panaméen, Al Mizan ou Al Mezaan, parti de Dubai le 24 octobre, avec 18 hommes d’équipage à bord (Indiens, Pakistanais, Somali), et se rendant à Mogadiscio. Selon certaines sources, il serait chargé avec différents biens notamment électroniques, selon d’autres il aurait été chargé d’armes (à destination du gouvernement somalien ?).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).