Le Maersk Alabama attaqué une nouvelle fois, échappe aux pirates

(B2) Il y a des abonnés aux pirates. Et ceux-ci, décidément sont soit très mal informés, soit très entêtés, même un rien rancuniers… Ce matin, un peu avant 8 heures locales, le Maersk Alabama, navire danois battant pavillon américain a ainsi été attaqué, à 350 miles nautiques des côtes somaliennes (6° Nord, 54° Est). Les pirates ont utilisé des armes automatiques. Le détachement de protection embarqué a répliqué. L’avion de patrouille maritime basé à Djibouti est parti pour investiguer la zone, repérer les groupes de pirates et sécuriser la zone.

C’est la deuxième fois que ce navire, appartenant à Maersk Line Limited (1), est attaqué. La première avait été homérique puisqu’en avril dernier, il avait été capturé par les pirates, le capitaine avait accepté de rester à bord comme otage, avant d’être libéré au terme d’une  intervention de l’armée américaine qui avait permis de capture un pirate et occasionné la mort de trois autres. Un pirate avait été arrêté et transféré aux Etats-Unis pour jugement.

(1) qui  assure le support et ravitaillement de l’armée américaine, voir.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).