Audition des 7 pirates qui ont attaqué le Cap St Vincent fixée en 2010

(B2) L’audition des sept pirates présumés avoir attaqué le thonier breton Cap Saint Vincent a été fixée à Mombasa l’année prochaine, les 7 et 8 janvier 2010, relate la presse kenyane. Le procureur a également rejeté les plaintes de l’avocat de la défense, Jared Magolo, disant que les pirates n’avaient pas reçu à manger durant deux jours et avaient été maltraités durant leur séjour au poste de police du port (à qui les militaires allemands du Karlsruhe les ont remis lundi). Le procureur d’Etat Vincent Monda a a informé la magistrate en charge du dossier qu’aucune plainte n’avait été reçue par lui. De même, il a rejeté les allégations de la défense prétendant qu’il y avait eu des mauvais traitement durant le séjour sur la frégate de guerre allemande, les suspects ayant été placés dans un container fermé où ils ne pouvaient pas voir le jour. Par  ailleurs, deux des suspects sur lesquels il y avait doute sur l’âge ont été considérés comme adultes après un examen médical. Les suspects ont été écroués à la prison de Shimo la Tewa.

A signaler également que l’organisation Avocats du Monde qui assiste les pirates somaliens aurait demandé une subvention (200000 euros) à l’Union européenne pour permettre d’assurer une veille et une vérification des droits de l’homme.

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).