12 suspects arrêtés par le Floréal au nord-ouest des Seychelles

(BRUXELLES2) Douze suspects ont été arrêtés, jeudi (12 novembre), au soir par la frégate française Floréal (F-730) – qui opère dans le cadre de l’opération européenne anti-piraterie Atalanta. Guidé par l’avion de patrouille luxembourgeois, le Floréal a mené une chasse dans la zone au nord des Seychelles pour repérer les groupes pirates qui s’en prennent depuis quelques jours aux navires marchands (plusieurs navires dont un pétrolier attaqué, et un cargo capturé). Au deuxième jour de chasse, la pêche a été bonne… A 650 milles nautiques à l’est d’Hobyo (Somalie) et à 500 nautiques au nord nord-ouest des Seychelles, les Français ont, enfin mis la main sur un bateau-mère et deux skiffs. Les suspects ont bien essayé de se défaire du matériel. Mais trop tard… Les militaires ont mis ainsi la main sur un matériel conséquent – qui ne laisse que peu de doute sur l’intention de ces marins : armement (fusils d’assaut, lance-roquettes), munitions, grappins, système de  navigation par satellite et près de 2 500 litres de carburant. Les suspects pourront être transférés soit au Kenya, soit aux Seychelles – si ceux-ci acceptent d’étendre leur compétence -, soit au Puntland (comme les Français l’ont déjà fait dans le passé).



interception par l’équipe d’abordage du Floréal – crédit photo  : ministère de la défense (mis à jour 19 novembre)  Les suspects ont été remis aux autorités du Puntland le 19 novembre a annoncé l’Etat-Major des armées à Paris.

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).