Une frégate finlandaise pour l’opération Atalanta ?



Rien n’est officiel. C’est sûr. Mais des
nouvelles provenant d’Helsinki confirment que la Finlande a entamé les préparatifs pour s’engager plus avant dans l’opération européenne anti-piraterie Atalanta en envoyant une frégate sur zone
d’ici la fin de l’année (elle a déjà deux officiers à l’Etat-Major). Et ce pourrait être une des offres fermes de la conférence de
génération
qui s’est ouvert.En tout cas, un des obstacles à cet engagement est (presque) levé.

En Finlande, tout commence (ou tout finit), en effet, par une négociation entre partenaires sociaux. Même dans le secteur de la défense. Les trois unions
concernées (officiers, sous-officiers, cadres) viennent d’aboutir, ainsi, à un accord sur les conditions de service et les principes de recrutement du personnel servant sur le navire envoyé au
large de la Somalie.
Les militaires ainsi détachés recevront, d’après nos confrères finlandais de Demari, la même indemnité que quand ils sont à l’extérieur de
leur port d’attache. Et une prime « Opex – gestion de crise » dont le montant reste encore à fixer.

La décision pourrait être prise politiquement d’ici l’automne. La mission durerait 4 mois environ et serait prévue en 2010. Quant au navire, cela pourrait être
le mouilleur de mines, le
Pohjanmaa (01 – photo), qui comprend un équipage de 80 hommes et femmes.

NB : En Finlande, les associations professionnelles ont droit d’existence et négocient les accords salariaux pour les militaires. Et les soldats reçoivent une indemnité de compensation quand ils
restent un certain temps hors de leur port d’attache.

(Crédit photo : forces armées finlandaises)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).