Gabriele Albertini serait le président de la commission des affaires étrangères du PE


(BRUXELLES2) C’est l’ancien maire de Milan, devenu député européen en 2006, Gabriele Albertini, qui devrait finalement être le président de la commission parlementaire chargée des affaires étrangères au Parlement européen. Une commission importante pour la définition de la politique étrangère de l’UE. Même si le Parlement européen n’a, en effet, pas vraiment beaucoup de pouvoirs dans ce  domaine (contrairement à l’aide au développement), cette commission a un certain prestige et, surtout, devrait accroître son pouvoir avec la montée en puissance du Haut représentant à la politique étrangère versus Traité de Lisbonne.

Né en 1950, Albertini n’est pas vraiment un spécialiste né des affaires étrangères. De par son passé personnel (il dirige l’entreprise familiale spécialisée dans la métallurgie aluminium de 1974 à 1997, et participe aux travaux d’organisations patronales comme Confindustria), il était plutôt tourné vers l’industrie et l’économie. Au Parlement européen, il était d’ailleurs membre des commissions Transports et Industrie.

Mais sa nomination tient un peu au hasard de la politique italienne. La commission « affaires étrangères » du parlement européen était dévolue à l’origine à Mario Mauro, candidat malheureux à la présidence du Parlement européen, qui a dû s’effacer pour laisser le polonais Jerzy Buzek. Un peu comme un cadeau de consolation. Mais celui-ci préfère se réserver pour un destin national voire européen. Il pourrait être ainsi le commissaire italien dans la future Commission européenne entrant en fonction d’ici la fin de l’année. Albertini
a été grandement décoré à l’étranger notamment en France (officier de la Légion d’honneur), en Russie (Ordre de l’amitié) ou au Royaume-Uni (commandeur honoraire de l’Ordre de l’Empire britannique).