Géorgie: une mine explose au passage d’un véhicule des observateurs de l’UE. Bilan: 1 mort

Géorgie: une mine explose au passage d’un véhicule des observateurs de l’UE. Bilan: 1 mort

Share


(B2) Le chauffeur d’une ambulance (1) qui accompagnait une des patrouilles de l’EUMM – la force d’observation de l’Union européenne en Géorgie – près de la frontière ou « limite administrative » avec l’Abkhazie, a été tué ce matin par l’explosion d’une mine.

Selon ce qu’en a relaté EUMM, ce (dimanche) matin, à 11h05, lors d’une patrouille de routine, une mine a explosé, près d’Eristskali, endommageant légèrement le véhicule blindé dans lequel se trouvaient les observateurs. Et blessant (mortellement) le conducteur de l’ambulance qui accompagnait la patrouille. Transporté à l’hôpital, il est mort peu après de ses blessures.

Les causes de l’incident restent obscures. Mais selon la chaîne géorgienne de télévision, Rustavi 2, il y aurait eu deux explosions. La mine aurait été activée alors que l’ambulancier
(Avatndil Akhaladze) descendait de son véhicule. Un médecin aurait également été blessé, plus légèrement. (le scénario laisse ainsi supposer qu’il y avait bien mise en place d’une mine, avec
volonté de tuer, et non pas simplement d’un « accident » d’une ancienne mine)

En exprimant ses condoléances à la famille et aux amis de l’employé, l’ambassadeur Haber qui commande l’EUMM a aussitôt lancé un avertissement aux autorités : « Nous examinons les détails de l’incident. Mais j’aimerai dire clairement que toute attaque sur nos observateurs non armés et leurs patrouilles, qui exercent leur devoir légitime, est complètement inacceptable. Nous allons contacter les autorités des deux cotés de la frontière administrative afin d’enquêter sur les détails de l’incident et s’assurer qu’ils ne puissent se reproduire« .

Cet incident survient alors que l’incertitude grandit. D’une part, la Russie semble envoyer des troupes supplémentaires en Abkhazie ; selon des sources géorgiennes, des forces spéciales russes auraient pris position dans la région de Gali. D’autre part, la Russie a mis son veto à la fois à la continuation de
la mission de l’ONU en Abkhazie (Monug) et aux observateurs de l’OSCE (lire également « rapport de la PESD« ). Du coup, la Géorgie envisage d’étendre la mission des observateurs de l’Union européenne.

(1) L’Union européenne a passé contrat pour son assistance médicale avec une société privée, « Mediclub », spécialisée dans l’assistance médicale et les services médicaux aux expatriés (ambassades, organisations internationales…). Elle accompagne aussi les observateurs de la MONUG.

Crédit photos : Rustavi2

Summary : « At 11.05am this morning one of the armoured vehicles carrying out a routine patrol of EUMM was slightly damaged by a mine explosion, near Eristskali, close to the Abkhazian administrative boundary line, the accompanying ambulance was also damaged and the driver injured by the explosion; unfortunately despite being taken to hospital, he died of his injuries shortly afterwards. » The Head of EUMM Ambassador Haber has commented: “I would like to send my sympathy to the family and friends of the MediClub driver who died today. We are still looking into the details of this incident, but I would like to make clear that any unprovoked attacks on our unarmed monitors and their patrols, going about their legitimate duties, are completely unacceptable. We intend to contact the authorities on both sides of the administrative boundary line to investigate the details of this incident and ensure that nothing like this happens again.

(NGV)