Les « Patriot » US seront bien installés en Pologne, R. Gates le promet

Les « Patriot » US seront bien installés en Pologne, R. Gates le promet

Share


(B2) En marge de la réunion informelle des ministres de la Défense de l’Otan, à Cracovie, les 19 et 20 février (auquel j’assistais d’où la relative absence…), Polonais et Américains ont discuté de leur collaboration réciproque. Et notamment de l’installation d’une partie du bouclier anti-missiles US en Pologne. La nouvelle administration américaine a encore « besoin de temps », a répondu Robert Gates, le secrétaire américain à la Défense, évoquant le « contexte » des relations « avec les alliés de l’OTAN (…) et la Russie ». « Nous sommes déterminés à faire davantage d’efforts pour convaincre les Russes d’être nos partenaires dans cette affaire. » Car la menace iranienne, « objectif de ce bouclier » est toujours présente, a-t-il expliqué. Mais ce qui préoccupait davantage les Polonais que l’installation du bouclier anti-missile était le respect par les Américains des engagements qu’ils avaient pris en guise de contreparties à cette acceptation. Un point crucial notamment pour le gouvernement du Premier ministre polonais, Donald Tusk, qui n’a jamais été follement enthousiaste du bouclier anti-missile et avait fait de l’installation des Patriot une condition sine qua non de son engagement. Les négociations avaient duré longtemps sur ce point, durée critiquée notamment durement par l’opposition du PiS (droit et justice) des frères Kaczynski. Robert Gates a donc tenu à rassurer pleinement son homologue polonais : C’est « Oui » assure-t-il. « Les Etats-Unis n’ont pas changé d’opinion concernant ce déploiement ». « Les discussions avancent en douceur. (Mais) cette décision est applicable indépendamment du bouclier anti-missile » explique-t-on coté américain. « Une prochaine réunion du groupe polonais-américain de coopération stratégique devrait ainsi se tenir avant le sommet de l’Alliance, début d’avril », a précisé
Gates.

 (NGV)