Un Lord anglais au service des « Rouges », par amour ou intérêt ?

(B2)C’est une histoire comme les adorent les Britanniques, mêlant amour et relations plus ou moins étroites avec la vieille URSS. Peter Truscott, membre de la chambre des Lords, et ancien député européen (de 1994 à 1999), ancien vice-ministre de l’énergie, aurait eu des liens secrets avec l’Union soviétique, selon un tabloid du dimanche, Mail On Sunday. Considéré comme un expert de la stratégie de sécurité européenne et de la Russie, il avait été vice-président de la sous-commission défense du Parlement européen, et coordinateur de la politique étrangère pour les travaillistes à Strasbourg. Il apparaissait aussi régulièrement comme analyste politique à la BBC ou CNN et a publié plusieurs ouvrages : « Russia First » (1997), « European Defence meeting the strategic challenge » (2000), et surtout un ouvrage très flatteur pour Vladimir Poutine (« Putin’s Progress », 2004). Son ascension – estiment les reporters – il la doit en fait surtout à sa femme, Svetlana, rencontrée au printemps 1991, en descendant de l’avion à Leningrad (St Petersbourg). C’est le « coup de foudre » et le mariage a lieu quelques semaines après, le 1er août 1991. Savait-il que le père de la belle était colonel et responsable de l’entraînement des troupes régulières comme des troupes spéciales, et proche des services russes comme le suggère le journal. Les relations secrètes sont plutôt suggérées par le journal que solidement étayées. Lord Prescott aurait souvent défendu le point de vue russe contre les critiques
dans les affaires énergétiques ou après le conflit en Géorgie. Plus troublant, il a été consultant pour Gavin Anderson, un homme qui a travaillé pour Gazprom (et travaille toujours, notamment pour le rapprochement avec la compagnie de gaz serbe) et est réputé proche de Vladimir Poutine. Il est aussi impliqué dans une affaire de corruption révélée par le Sunday times – qui indiquait que quatre députés travaillistes auraient accepté de recevoir de l’argent pour défendre un amendement (en fait un reporter du journal, cf. reportage BBC)… à suivre

 (NGV)