Le président du PIS pour une armée et un président de l’UE fort!

(B2) Est-ce une pure stratégie de politique interne, l’évolution d’une pensée politique… ? En tout cas l’interview donnée par le leader du parti d’opposition conservateur polonais (PIS), Jaroslaw Kaczyński est très intéressante. Le jumeau du Président — dont on dit qu’il est le plus « politique » des deux —  et ancien Premier ministre (qu’on disait eurosceptique) se révèle être un des plus audacieux fédéralistes qui soit. « Il faut que l’UE devrait devenir un sujet réel » explique-t-il lors d’une interview avec des collègues du quotidien Rzeczpospolita (le 25 janvier). « Pour que ce vœu se réalise, elle devrait disposer d’une force réelle dans la politique internationale, d’une force militaire réelle. L’UE devrait créer une armée  au moins comparable à celle des États-Unis. Cela signifierait qu’elle dépenserait pour sa défense au moins 2,5% du PIB.»

Un Président européen élu pour 9 ans, non renouvelable, digne de rivaliser avec les USA car disposant du pouvoir de la force armée

Qui déciderait du commandement de cette armée, demande mon confrère : « L’UE devrait créer un centre de commandement doté de compétences étroites, mais très fortes. Nous devrions élire pour une seule mission, mais très longue (9 ans environ) le Président de l’UE, qui créerait un centre de direction politique. Il devrait être indépendant des centres nationaux. Il devrait représenter, au moins dans un premier temps, un pays européen de moindre importance. »

Une superpuissance comparable aux États-Unis

Qui serait cet heureux élu ? Le président du PIS cite « un Portugais, un Suédois ou un Hongrois ». Ce président devrait non pas être automatiquement élu mais choisi par consensus. Et Kaczyński d’ajouter «S‘il avait le pouvoir de prendre des décisions telles que l’utilisation éventuelle des forces armées, cela serait faire de l’Europe une superpuissance comparable aux États-Unis. »

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).