« Gazprom : l’arme de la Russie »


(B2)Cette enquête de deux journalistes russes peut être lue comme un polar mais est plus que nécessaire pour comprendre la Russie d’aujourd’hui.

Utile pour connaître tous les soubresauts de cette entreprise qui faillit être privatisée, sut acquérir son indépendance et peu à peu tisser ses liens avec les sociétés des anciennces républiques soeurs, pour finir par être reprise en main (brutalement) par Poutine. Avec toujours cette obession de pouvoir acquérir des sources d’approvisionnement en gaz (au Turkménistan par exemple) ou de contrôler toutes les routes de destination (notamment vers l’Europe et le développement de voies directes, vers l’Allemagne, permettant de contourner l’Ukraine ou les autres pays intermédiaires).

Ce livre est aussi intéressant pour percevoir ce que cette entreprise représente pour l’âme, l’économie et le pouvoir russes. Tellement liée à l’Etat qu’elle est l’Etat elle-même, dirigée par des personnages comme Tchernomyrdine ou Medvedev (avant qu’ils passent à la tête de la Russie, l’un comme Premier ministre, l’autre comme Président), Gazprom et le gaz sont à la Russie ce que le nucléaire, la marine ou la neutralité sont à d’autres pays : la marque indélébile de la puissance et de la souveraineté.

Il est aussi captivant de retrouver la plupart des protagonistes de la crise russo-ukrainienne de janvier : Ioulia Timoschenko côté ukrainien, Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev côté russe. Qui tous trois ont été élevés au « biberon « du gaz et dont ce n’est pas le premier heurt sur le sujet (ni le dernier peut-être).

(NGV)

• De Vlary Maniouchkine et Mikhaïl Zygar (trad. Michèle Kahn) (Actes sud, 284 p., 21,80 euros)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).