A l’est du Tchad, la récolte est bonne, un succès pour l’Eufor?


(BRUXELLES2) Bonne nouvelle en provenance du Tchad. Les agriculteurs de l’Est du Tchad, dans la zone d’action du bataillon Centre (français et slovène) autour de Farchana ont connu une récolte exceptionnelle vient d’annoncer l’EUFOR, la mission militaire de l’UE au Tchad et RCA.

Premier facteur de ce succès est climatique : les pluies ont été abondantes. « L’Est du Tchad peut sembler quasi-désertique aux yeux d’un occidental », explique le communiqué. « Mais ici, la grande majorité des ethnies a appris à domestiquer ce climat aride et vit de l’agriculture. »

Deuxième facteur :  les éleveurs ont respecté, plus que de coutume, les couloirs de transhumance qui leurs sont réservés. La coopération entre l’Eufor et les gendarmes tchadiens a joué. « Ceci a permis d’apaiser les tensions qui surviennent chaque année entre agriculteurs et nomades » selon EUFOR.

Troisième facteur : les patrouilles quotidiennes des soldats européens. L’amélioration de la situation sécuritaire de nombreuses zones cultivables, situées à proximité de la frontière soudanaise, a permis de les cultiver, à nouveau. Et certaines des populations déplacées ont décidé de conserver les récoltes sur place – au lieu de revenir dans les camps des déplacés. Nombre d’entre eux sont restés dans les villages, ramenant petit à petit de la vie dans ces régions frontalières, souligne l’Eufor se basant sur un recensement effectué par le UNHCR (Haut commissariat aux Réfugiés).

(NGV)

Comments are closed.