La Belgique participera à l’opération Atalanta avec une frégate

(B2)C’est confirmé. Vendredi, le conseil des Ministres a décidé que la Belgique participerait à l’opération militaire européenne de lutte contre la piraterie dans le golfe d’Aden (lire : le dispositif Eunavfor Atalanta).

La frégate Louise Marie (F-931) (*) basée à Zeebruge viendra aux cotés des navires néerlandais renforcer la force européenne au cours de la troisième période de l’opération, d’août à novembre 2008.

De 3300 tonnes, cette frégate multifonctionnelle (anti sous-marine, antiaérienne, navires de surface) peut filer à 21 noeuds et est servie d’un équipage de 145 marins. Son armement est détaillé sur l’image ci-contre.

Acquise par la Belgique tout récemment (en avril 2008), auprès de la marine néerlandaise (dans le cadre d’un contrat de coopération Benelux), elle est la deuxième frégate de ce type aux cotés de la frégate Leopold 1er, qui sert au Liban (dans la marine néerlandaise, ces bateaux étaient connus sous les références F829 Willem van der Zaan et F827 Karel Doorman).

(NGV)

(*) et non le Léopold 1er comme mentionné dans un premier temps.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).