La mission Eumm Georgia va réorganiser ses « field office »

La mission Eumm Georgia va réorganiser ses « field office »

Share

(B2)Le dispositif de la mission d’observation de l’UE en Géorgie mis en place début octobre, avec ses quatre « Field Office » – deux près de l’Abkhazie (Poti, Zugdidi), un près de l’Ossétie (Gori),
l’autre près de Tbilissi (Bazaleti) – va être organisé. Le « Field Office » de Poti va être supprimé. Et un nouveau poste sera créé près de l’Ossétie (Khashuri), permettant de couvrir la zone ouest
de l’Ossétie. De la même façon, la capacité de réaction rapide RRC formée de 20 personnes, va être déplacée à Khashuri. Et le Field Office de Bazaleti sera déplacé à Mtskheta, entre Gori et Tbilissi, près de l’autoroute, ce qui facilitera la rapidité de déploiement.


Implantations actuelles de l’EUMM Georgia

Une réorganisation nécessaire à un double titre : le retrait des Russes des zones de sécurité autour de l’Abkhazie et de l’Ossétie a changé la donne. « Il faut donc se rapprocher de la limite administrative » me confie un responsable de la mission. Et l’hiver arrive. Il faut donc réorganiser les forces… Près de l’Abkhazie, avec la fin de l’occupation russe dans la zone de sécurité, le poste de Poti, est désormais un peu excentré alors de Zugdidi, « on peut aller très vite partout dans la zone ». A l’inverse, autour de l’Ossétie du Sud, la zone à contrôler est plus vaste et moins facilement acessible. La situation géographique, particulièrement escarpée dans le nord (on monte rapidement sur des 1000 – 2000 m), rend les routes sont plus difficilement accessibles, même en temps normal. Déjà aujourd’hui, il faut près de quatre heures pour monter de Gori à Perevi. Alors quand la neige sera là…

(NGV)

Mise à jour du 1er décembre : communiqué officiel de l’EUMM