… et le « Courbet » continue ses escortes de navires marchands

… et le « Courbet » continue ses escortes de navires marchands

Share

Le « Sea Horse ». Crédit Photo : Sirpa Marine / DICOD

(B2)Un des navires français présents au large de la Somalie, le Courbet, assure une escorte depuis un mois et demi, des bateaux de marine marchande. Le dispositif fonctionne selon le système de rendez-vous, en étroite liaison avec la cellule de coordination européenne EU Navco. Celle-ci assure en effet l’interface entre les armateurs européens (les bateaux peuvent battre un autre pavillon) et le commandement français de la zone maritime de l’Océan indien (ALINDIEN) qui valide toute demande (et a toujours la possibilité de refuser).

Deux créneaux par mois. La « Royale » effectue deux missions d’accompagnement à raison de deux créneaux par mois. Présent depuis le début de l’opération, le Courbet a ainsi terminé, fin octobre, l’accompagnement du Sea Horse, un sablier belge sous pavillon néerlandais, a annoncé la marine française. Et sur le transit retour vers Bab el Mandeb – le détroit qui relie la mer Rouge au golfe d’Aden -, il accompagne le New Century, navire sous pavillon des îles Marshall. Ce sera la quatrième escorte du Courbet, après les accompagnements des navires « Yangtze River« , sous armement allemand, puis de « l’Intrepid  » battant pavillon maltais.

NB : outre la nationalité du pavillon, ce sont généralement les bateaux à contenu sensible ou les plus susceptibles d’une attaque qui bénéficient d’un accompagnement prioritaire. Plus un navire est lent et plus son niveau de flottaison est bas, plus le risque est grand (c’était le cas pour le See Horse).

(NGV)