Les partis tchèques divisés sur l’envoi de renforts en Afghanistan

Les partis tchèques divisés sur l’envoi de renforts en Afghanistan


(B2)L’opposition (sociale démocrate et communiste) est opposée au renforcement du contingent tchèque en Afghanistan. Le président du Parti social-démocrate ČSSD, Jiří Paroubek, l’a expliqué publiquement aujourd’hui et est prêt à venir l’expliquer au secrétaire général de l’Otan. Les sociaux-démocrates refusent également le projet d’augmentation des moyens financiers pour la mission tchèques dans ce pays.

Le gouvernement tchèque veut envoyer en Afghanistan plus de 200 soldats, et le contingent tchèque pourrait ainsi atteindre au total 754, dispatché dans quatre provinces : Kaboul, Ourouzgan, Kandahar et Logar. Ce projet doit enore être approuvé par le Parlement national, où le gouvernement ne dispose que d’une très faible majorité (grâce aux verts et chrétiens démocrates).

Présent en Afghanistan, le contingent tchèque compte 500 soldats tchèques. Il a perdu 2 hommes cette année et 17 hommes ont été blessés, la plupart récemment.

(NGV)