Eumm Georgie déclarée opérationnelle

Eumm Georgie déclarée opérationnelle

Share

(BRUXELLES2) 1er octobre. Dans les délais, comme prévu dans l’accord de cessez-le-feu signé avec les Russes, ce qui en soi même une « heureuse surprise » de l’Europe de la Défense, les Observateurs de l’UE se sont déployé en Géorgie. Et Javier Solana, le Haut représentant de l’Union était présent hier à Tbilissi pour saluer l’évènement (son discours ici).

Uniforme blanc, béret bleu, brassard bleu aux 12 étoiles jaunes… les observateurs – qu’ils soient militaires, policiers, civils – ont désormais tous le même uniforme. Seuls les véhicules blindés – une cinquantaine – n’ont pas été repeints. Trop rapide. Mais des stickers bleus, collés de chaque coté, ainsi que les plaques d’immatriculation « EummXX » identifient bien les véhicules.

Les observateurs proviennent de différentes origines. Et ce ne sera pas la moindre gageure pour cette opération que de faire travailler selon les mêmes méthodes, les mêmes capacités de réaction face aux possibles incidents, le gendarme mobile ou le carabinieri – de corps militaire – le policier allemand ou polonais, les experts de droits de l’homme suédois ou autrichiens. Ils n’ont pas été entraînés ensemble. Paradoxalement cette mission civile recèle tout autant – voire plus de difficultés – qu’une opération militaire, où l’Otan aidant, les mêmes modus operandi ont pu naître…

Maintenant il faudra que les Russes tiennent leur engagement : se retirer de la zone de sécurité (buffer zone) qui sépare la Géorgie (intérieure) de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, d’ici au 10 octobre. Il va falloir négocier les modalités du retrait, les modalités des patrouilles dans cette zone, et surtout la présence des forces géorgiennes dans cette zone (qui normalement pourrait
être interdite). L’armée, Etat dans l’Etat russe, ne se laissera sans doute pas dompter aussi rapidement par ses politiques. Et la diplomatie européenne devra, peut être, montrer ses muscles d’ici le 10 octobre… Bien que la Russie ait montré – à plusieurs signes depuis quelques semaines – sa volonté de retrouver toute sa place dans le « concert des nations ».

(NGV)