Eufor au Tchad compte désormais 13 hélicoptères

(BRUXELLES2) Deux hélicoptères Gazelle – du 3ème Régiment d’hélicoptères de combat (RHC)
d’Étain – viennent d’arriver à Abéché (Est du Tchad). Ils ont été convoyés le 5 jusqu’à la capitale tchadienne, N’Djamena, à bord d’un gros porteur Antonov 124 puis, une fois reconditionnés, ont rejoint leur affectation, le lendemain.

L’unité d’hélicoptères de l’Eufor au Tchad comprend désormais 13 hélicoptères, stationnés sur les différents sites : quatre Puma et quatre Gazelle français — stationnés la plupart à Abéché (notamment les Gazelle d’attaque), le reste à N’Djamena —, trois hélicoptères Mi17 (polonais) pour le bataillon Nord (Iriba) et deux hélicoptères Mi 8 (irlandais) pour le bataillon sud (Goz Beida).

On attends toujours les quatre hélicoptères russes. On parle de Mi-8MT (plus récents que les Mi8 ordinaires et plus lourdement armés, ils peuvent aussi être utilisés comme hélicoptères d’assaut) ou de Mi-17 (NB : Il n’y a pas à dire le matériel de fabrication russe est bien adapté au désert) ! Une équipe russe est d’ailleurs en reconnaissance à Abéché.

(NGV)

Nb : pour un petit aperçu du bataillon héliporté commandé à Abéché par le Colonel Bouillaud: « a pacific war for helicopters » et, plus généralement, le blog de David Axe

(Mis à jour le 21 juillet)
Crédit photos : Dicod Armée française et Eufor
Tchad/RCA

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.