La Transnistrie, conflit oublié aux portes de l’Europe entre Ukraine et Moldavie

(BRUXELLES2 à Odessa, Chisinau et Palanca) J’ai pu accompagner, en mars, (avec deux confrères), une délégation de la sous-commission Défense du Parlement européen pour une visite à la Mission européenne d’assistance à la surveillance de la frontière (EUBAM) en Ukraine et Moldavie, et conversé avec les principaux responsables locaux et européens présents dans la zone.Une mission dont le rôle est compliqué, par la Transnistrie (1), qui a autoproclamé son indépendance, au lendemain de l’implosion de l’Union soviétique, au terme d’une guerre qui fit plusieurs centaines de morts, en 1992.

Il paraissait donc nécessaire de compléter cette visite « officielle » par une visite, plus discrète et solitaire, au cœur de cette république moldave sécessionniste, pour « prendre la température » d’une zone peu ouverte au monde et dont les frontières ont gardé un modèle proche des années de guerre froide. Cette longue bande de territoire entre les deux pays constitue indiscutablement une épine dans le pied de l’Europe et est une des raisons essentielles de la présence en Ukraine et Moldavie voisines de douaniers européens dans une mission, qui bien que ne ressortant pas tout à fait des missions de la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD) y ressemble tout à fait.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Le reportage :

Aux confins de l’Europe avec les douaniers européens

La Transnistrie, épine dans le pied de l’Europe (reportage)