Renforcer les ponts aériens. Une idée en l’air en matière de défense européenne

(B2) Le 10 avril dernier, le Parlement européen discutait de la politique de sécurité et de défense européenne, sur la base d’un rapport (du général) Philippe Morillon (PPE).

« L’Union européenne doit renforcer ses capacités militaires si elle entend devenir un acteur crédible sur la scène mondiale » ont indiqué les parlementaires en votant ce rapport. Le Parlement européen considère, en outre, qu’à partir de 2004, l’UE devrait disposer d’une force de 5.000 hommes, prête à intervenir à tout moment dans des opérations humanitaires et de sauvetage, puis capable de réaliser des opérations autonomes à compte de l’an 2009.

Investir massivement dans trois directions

Au cours du débat, le commissaire européen Chris Patten, chargé des relations extérieures a déclaré qu’il y avait lieu d’investir plus massivement dans la capacité des ponts aériens, les forces spéciales et les équipements de communication sur le terrain.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).