Danone sous le feu des sanctions américaines ?

Les Américains en veulent-ils vraiment aux Français ? C’est à se demander. L’US trade representative, l’administration du commerce en charge de ce dossier, pourrait en effet, prochainement, mettre de nouveaux produits à l’index, notamment ceux produits par des groupes français d’agro-alimentaire comme les eaux minérales. Certes « pas avant le sommet du G8 », qui a lieu cette fin de semaine au Japon, estime un diplomate.

Mais un fait est sûr. Les Américains ne supportent plus les positions “protectionnistes” des Européens visant d’une part à favoriser les bananes en provenance de Martinique, Guadeloupe et d’Afrique, sur celles en provenance d’Amérique, d’autre part à limiter l’importation de viande aux hormones made in Usa, et sont décidés à frapper là où cela fait mal. Depuis avril et septembre 1999, en effet, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a ainsi autorisé les États-Unis à prendre des mesures de rétorsion à hauteur de 308 millions de dollars. Des sanctions qui prennent la forme d’un relèvement de douanes de 100 %. Un montant autant dire dissuasif !

D’autant que, raffinement suprême, les Américains peuvent modifier régulièrement, tous les six mois, la liste des produits concernés. La viande bovine, le roquefort, les tomates les jus de fruits et les cafetières électriques frappés d’un tel relèvement de taux pourraient ainsi être rejoints bientôt par les eaux minérales, les pêches, les biscuits et autres gaufrettes. Chez Danone, un des groupes agro-alimentaires les plus visés, on préférait hier ne pas commenter ce procédé, poétiquement désigné par les experts, « Carrousel »…

Nicolas Gros-Verheyde

Publié dans France-Soir, juillet 2000

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).