L’Europe de Hans Magnus Enzensberger

(B2 – archives) Poète, essayiste et journaliste, Hans Magnus Enzensberger exerce ses talents et ses dons, tour à tour dans la poésie, la littérature et le journalisme.

Aborder l’Europe était trop tentant pour que ce multi-écrivain ne franchisse le pas. Mais son livre n’est pas la enième description de l’Europe qui nous attend demain, en tentant tant bien que mal d’évaluer son capital économique ou la manière d’aborder ses structures forteresses, (déjà découpées sur toutes ses faces et sous toutes les coutures par plus de 100 ouvrages aujourd’hui ! Non… Ce à quoi nous convie cet auteur d’outre-Rhin. C’est à, ce qu’il nomme, un reportage idéologique. Rassurez-vous point de théorie, ni même d’idéologie malgré le nom… mais surtout des idées. Extraits repris d’ailleurs par plusieurs journaux européens: Die Zeit (Hambourg), l’Espresso (Rome), El Pais (Madrid), Dagens Nyheter (Stockholm)…

A travers une diagonale impressionnante, l’écrivain décrit l’Europe par ses peuples. Le poète peint l’Europe comme un impressionniste teinterait un paysage : par touches successives, surajoutant les détails, forçant certains traits, flouant certains atours. Sous la loupe du journaliste, chaque peuple est disséqué, non pas par ses particularismes, mais dans ses singularités particulières. « Ach Europa ! » titrait en allemand l’édition originale de ce livre. A juste titre ! Et quel détour …

En 380 pages, on passe de « l’imbroglio hongrois » à « l’Espagne en éclats », des « anachronismes norvégiens », aux « contingences polonaises ». Plus besoin d’avaler des kilomètres de route ou de miles marins, l’unité nouvelle est là : la page Enzensberger. On contemple au passage l’automne suédois, on continue par divaguer en compagnie d’italiens et on médite avec les Portugais, avant de finir à… « Bohème-sur-mer » !

Reflet de cette Europe, aux multiples facettes, aussi complexe qu’il y a de pays et de chapelles, aussi riche qu’il y a de peuples et d’antagonismes… ou de poésies comme ce bohémien qui s’écrie confiant : « Si la Bohême est encore en bord de mer, je retrouve confiance en la mer.

(NGV)

« Europe, Europe ! » – Hans-Magnus Enzensberger (ed. Gallimard 22 août 1988, collection « monde actuel », 380 pages, 140 FF).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).